jeudi 7 décembre 2017

Coup de projecteur sur la maille en coton et lurex

Pour des projets de couture vite et bien réalisés, avec beaucoup d'effet ! Stragier a sélectionné pour vous la maille en coton Lurex : ce nouveau tissu va vous permettre de coudre des merveilles en un clin d'oeil ;)


Son utilisation est facile et variée,  pour adultes et enfants ! Voici quelques idées couture pour pouvoir coudre avec éclat cette maille :

Il est possible d’imaginer un astucieux top tubulaire, transformable en jupe, ou en mini-robe bustier ;)

De jolis leggings, une salopette, des bodys , des gilets …

(Astuce à connaître : le tissu est tubulaire, si vous le coupez sur le côté du tube pour qu'il soit à plat, il aura une largeur de 68 cm. Prévoyez donc des modèles dont les patrons "rentrent" dans cette largeur.)

Elle peut aussi être utilisée comme un Bord côte dont la finition est également idéale pour vos coutures de Sweats, bomber, pulls, robes, etc ...



Voici en tout cas LA touche scintillante à apporter en ces fêtes de fin d'années !!





mercredi 29 novembre 2017

Les armures

Les armures...mais avec quoi il vient lui…???

Oui, oui, on va parler d’armures…

C’est un terme médiéval… ah non pardon, barbare… pour désigner le tissage d’un tissu, la façon dont les fils s’entrecroisent pour former les belles étoffes que Stragier vous propose…
On parle bien de tissage, pas de matière.
On peut tisser de la même manière des matières différentes et avoir par exemple de la toile de soie, de la toile de coton ou de la toile de lin. Un seul tissage pour 3 matières...

Vous allez me dire "A quoi cela va-t’il nous servir???".

Simplement à savoir de quoi on vous parle… c’est déjà pas mal, mais ce n’est pas tout…
Le tissage confère aussi certaines propriétés au tissu et en modifie aussi l’aspect.
Cela peut-être important lors du choix de votre tissu.

Mais revenons à nos moutons: les armures.
Et commençons par le commencement.


Le tissu se crée sur une machine appelée "métier à tisser".
Ces machines existent depuis longtemps et ont fortement évolué dans le temps, mais leur principe fondamental est resté le même.

On tend sur le métier une série de fils.
Ces fils appelés "fils de chaîne" vont constituer la longueur du tissu.
Ils correspondent aussi au droit fil bien connu des couturières.
Ensuite on utilise une navette pour faire passer d’autres fils perpendiculairement. On les appelle "fils de trame".

La manière dont ces 2 types de fils vont se croiser est appelée "armure".

On en distingue 3 principales : Les armures toile, sergé et satin.

Toutes les autres façons de tisser sont dérivées de ces 3 armures de base.

On entre un peu dans les détails?



Armure toile

L’armure toile:

C’est la plus simple mais aussi la plus solide.
Le fil de chaîne passe alternativement au dessus et en dessous du fil de trame et recommence à la rangée suivante… dessous, dessus, dessous, dessus…

Quelques toiles sur le site de Stragier.com

Armure sergé

L’armure sergé:

En voilà une que l’on peut reconnaître facilement.
Elle forme sur le tissu une diagonale.
Le fil de trame passe sous un fil de chaîne puis sous les deux suivant (ou plus) et ainsi de suite.
A la rangée suivante, on décale d’un fil et on recommence…
Le tissu obtenu peut-être appelé du sergé ou de la serge.
Le plus connu de tous est sans doute le jeans ou denim.
Pour le petite anecdote, le jeans est à l’origine un tissu français!
En effet, on l’appelait la “serge de Nîmes”… et l’usage en à déformé le nom en “denim”...

Quelques sergés sur le site de Stragier.com
Armure satin

L’armure satin:

La dernière des armures est sans doute la plus raffinée, mais aussi la plus délicate.
Cette armure est caractérisée par un fil de trame qui passe au dessus d’au moins quatre fils de chaîne puis passe sous un fil et recommence.
La portion de fil chevauchant plusieurs autres fils s’appelle un flotté.
Ces flottés confèrent au tissu de la brillance et de la douceur mais le rendent aussi sujet aux accrocs…

Quelques satins sur le site de Stragier.com




Il existe une multitude de variantes de ces 3 tissages de bases.
Les combinaisons de ces armures avec les matières, les types de fils, les différentes finitions, les couleurs … c'est une palette incroyable de possibilités que nous utilisons chaque jour chez Stragier pour vous imaginer les plus beaux tissus !

à bientôt pour d'autres informations sur les tissus :)

vendredi 10 novembre 2017

Coup de projecteur - Impression placée "Patagonia"

     L'équipe de Stragier vous a trouvé un tissu parfait pour réaliser une robe tendance et originale en un tour de main !

Doux, fluide, souple, voilà comment nous pouvons qualifier le tissu Patagonia.
En effet, cette jolie qualité de tuile viscose à l'impression placée permet de nombreuses possibilités de réalisations, pour les grands ou les petits.




     Facile à travailler, original et subtil, ce tissu pourra s'accorder avec différentes nuances de bleus, ainsi qu'avec du rose ou encore du orange (pour sa version "océan"), sa version "vert canard" est tout aussi agréable à combiner.


Et pour finir, un petit aperçu de ce que cela pourrait donner, on peut parfaitement admirer la qualité du motif placé :)



Astuce : 

Le dessin est placé en bande le long de chaque lisière.
Pour calculer votre métrage, il suffit simplement de calculer en "Tour" et non en hauteur comme dans un tissu classique.

Pour des robes d'enfant, il est possible de découper le dos et l'avant l'un au dessus de l'autre sur la même hauteur de tissu.

Une idée de métrage : une robe adulte : 2 m , une robe courte pour enfant : environ 1 m.


Pour se faire plaisir, c'est par ici ---> https://www.stragier.com/article/id/605081 :)





lundi 25 septembre 2017

Visite de l'exposition Christian Dior à Paris

Mardi matin, je me lève plus tôt que d'habitude pour prendre le Thalys à Bruxelles, direction Paris, pour l'exposition Christian Dior.


Une heure trente plus tard, j'arrive gare du Nord, je prends deux métros et j'arrive enfin au Musée des Arts décoratifs.

Si vous prévoyez d'y aller, réservez votre billet en ligne à l'avance, et ne faites pas comme moi, sinon c'est une heure de file (galère).



Ça y est, je peux enfin rentrer, et je ne suis pas déçu, c'est la première fois que je vais dans ce musée, il est splendide.
L'exposition est divisée en deux parties, à gauche pour "la famille Dior" et un coté joaillerie plus des œuvres d'arts; à droite pour la partie Haute Couture, je commence par la gauche, avec une superbe projection pour nous indiquer le chemin.


Les salles sont assez sombres mais les éclairages sont bien dirigés afin de mettre les photos, objets et autres robes en valeur.






On continue la visite avec une nouvelle salle dont le thème est le rapport entre Dior et les cultures du monde entier, c'est à la fois envoûtant et impressionnant.


Cette robe avec le motif de "La Vague" d'Hokusai, terrible !




On en prend plein les yeux, l'ambiance est sereine, le public est subjugué par les merveilles aperçues.






Nous passons à la seconde partie de l'exposition (la partie droite, vous vous rappelez. :) ), on pense déjà en avoir vu beaucoup, mais à peine un pas à l'intérieur de la première salle, la majestuosité et la grandeur vous laisse sans voix !


Comment passer à coté du New Look ? Impossible !






Vers l'infini ...



La visite touche à sa fin, après une salle noire avec des mannequins alignés en mode "défilé", j'arrive dans la dernière salle, immense, magnifique, et avec une de ces mises en scène comme j'en ai rarement vu lors de mes voyages ! Je vous laisse découvrir et vous émerveiller :)










Et en bonus, une petite vidéo, parce que ça vaut le coup d'oeil !!!



En espérant que cela vous a plu, n'hésitez pas à laisser un commentaire, si vous avez aimé, je pourrais peut-être repartir à l'aventure :)

Couturement vôtre.

A.


lundi 4 septembre 2017

Velours Milleraies, mille et une possibilités !

Le Velours Milleraies est le tissu idéal pour la rentrée !

Léger et robuste il est l’allié parfait des innombrables heures de récréation de vos petits marmots.

Salopette, pantalon, veste, robe, le velours milleraies offre un choix très étendu de possibilités.

La décoration et les accessoires ne sont pas non plus en reste ! Trousse, plumier, coussin, cartable, sac, etc.

Deux qualités principales :

-Le velours milleraies soft :


Un velours finement côtelé, léger et souple, parfait pour les vêtements de bébé, et aussi pour tous les vêtements femmes et enfants pour lesquels le velours doit conserver une certaine souplesse. (Jupes amples, corsages, blouses, robes, salopettes larges,...)




-Le velours milleraies extra :

Le velours milleraies Extra est un fin velours côtelé d'une belle tenue.
Avec un peu plus de consistance qu'un velours milleraies habituel, il se prête parfaitement à la réalisation de pantalons, de jupes, robes et vestes,...
Une des meilleures qualités de velours milleraies !


A vous de jouer !

vendredi 28 juillet 2017

Vous avez dit Seersucker ?

Le Seersucker, qu'est ce que c'est ?

Techniquement ce sont deux  tensions de chaines différentes qui donnent cette unique finition gaufrée !
Résultat, adieu le repassage ! Il ne se froisse presque pas ! 




Après ça, on adore son côté classique-chic et intemporel qui ne cesse de ravir petits et grands !
De la jolie robe d'été à la veste de mi-saison en passant par des blouses, des chemisiers, jupes et shorts on en oublierait presque qu'une housse de lit ou un noeud pap' feraient tout son effet !



PS : Un grand merci à @Amelie Couture pour les photos :)


jeudi 20 juillet 2017

La Soie dans tous ses états

Cocons de Soie

Selon la légende, il y a 5000 ans, l’impératrice chinoise Si-Ling Shi après avoir observé un ver à soie filant son cocon eut l’idée d’en dérouler les filaments pour confectionner un tissu. Ce n’est que vers 555 avant J.-C. que la production de soie débute en Europe.


C’est au Bombyx du murier que l’on doit la production du précieux fil. Dès que la chenille atteint la taille d’un doigt, on l’installe sur des claies de paille ou de bambou qui lui serviront de support pour se fixer. Pendant environ trois jours, elle produit un filament double de 3.000 m !
La chenille file en suivant un mouvement en huit, jusqu’à ce que le cocon atteigne la taille d’un œuf de pigeon.
Il faut 50.000 vers à Soie pour produire 1.000 kg de cocons, ce qui représentera 120 kg de soie brute. 


Les cocons sont immergés dans l’eau chaude afin de dissoudre le grès et de trouver le bout du filament à l’aide de brosses (battage). L’opération suivante consiste à dévider le cocon pour l’enrouler sur une bobine (dévidage). Un seul filament est trop fin pour être dévidé séparément. On regroupe donc 7 à 10 filaments qui sont dévidés ensemble pour former le fil grège.

Enfin les filaments sont réunis par une torsion lors de l’opération de moulinage pour obtenir ensuite le fil qui servira à tisser.

D’un simple fil, le tissu va pouvoir prendre forme.
La magie va maintenant résider dans la multitude de tombants et d’apparences de tissus que la soie permet d’obtenir !
Depuis le plus fin des Voiles jusqu’au plus lourd et épais des Mikado, depuis la plus rustique des Toiles jusqu’au plus raffiné des Brocarts, chez Stragier nous sommes spécialisés depuis plusieurs décennies dans la mise en œuvre de cette matière.

Organza de Soie

Crêpe Marocain en Soie
Crêpe Satin en Soie
Toile de Soie
Soie Doupion
Brocart de Soie
Crêpe Georgette en Soie

Pour déjà découvrir une petite partie de nos collections de tissus en soie :
https://www.stragier.com/Shop/B2C_SHOP_SOIE